Construction du futur colisée: Groupe TEQ inc. obtient le contrat

Construction du futur colisée: Groupe TEQ inc. obtient le contrat

Le futur colisée de Trois-Rivières

Crédit photo : Photo gracieuseté

AFFAIRES MUNICIPALES. Les élus du conseil municipal ont voté à majorité en faveur de la soumission de 49 288 000$ de l’entreprise de construction Groupe TEQ inc. pour la construction «clé en main» du futur colisée de Trois-Rivières sur les terrains du District 55.

Le colisée comptera 4390 sièges autour de la première glace et 250 sièges à la deuxième glace. Vingt-deux loges sont prévues au projet, dont deux V.I.P. Un stationnement de 900 places sera également mis à la disponibilité des usagers du colisée, en plus des espaces disponibles sur les terrains du District 55.

«Le colisée sera aussi écoénergétique. Sur le plan de la consommation d’énergie, cela représente une consommation de 40% inférieure à celle de bâtiments de même envergure pour les mêmes fonctions. Cela nous donne accès à des subventions de l’ordre de 1,5M$ d’Hydro-Québec et de Gaz Métro», explique Patrice Gingras, directeur du Génie à la Ville de Trois-Rivières.

On y retrouvera aussi un deuxième anneau LED installé sous le tableau indicateur, l’utilisation des espaces non dédiés en salles multifonctionnelles, la fermeture des accès au niveau supérieur, une grille technique d’accrochage permettant diverses options de scénographie et d’installation de projecteurs, ainsi que des zones d’animations intérieure et extérieure.

Une entreprise d’expérience

Le Groupe TEQ n’en est pas à ses premières armes avec les projets d’envergure. Cumulant une trentaine d’années d’expérience, l’entreprise a notamment été en charge du Stade de soccer Saputo, du Complexe sportif Bell, de l’urgence de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont et le complexe sportif de Gatineau.

«Trois choses ont été considérées pour prendre notre décision quant au soumissionnaire: les options supplémentaires, les critères discriminatoires et le prix», note M. Gingras sans toutefois pouvoir précise le tout puisque le contenu des soumissions et leurs différences demeurent confidentiels.

La conception «clé en main» fait en sorte que l’entreprise est responsable de la construction, de la conception, de la surveillance et de l’aménagement.

«Je suis très content du vote de ce soir. C’est un projet qui est sur les rails depuis plusieurs années. (…) Ça va permettre de débloquer les heures de glace», rappelle le maire Yves Lévesque.

Cette soumission est inférieure de 220 000$ à l’estimation maximum.

Les travaux devraient commencer d’ici quelques semaines.

L’ouverture du colisée est prévue le 20 décembre 2019.

***

Pas un vote unanime

Durant la séance publique du conseil de ville, seul Claude Ferron, conseiller du district des Rivières, a voté contre la résolution.

Claude Ferron, conseiller du district des Rivières.

«Je croyais que j’aurais accès à plus d’informations sur le projet quand je serais élu. J’en ai eu, le projet a bien été exposé, mais à mon sens, des portions d’informations ne me satisfaisaient pas. C’est un montant considérable à investir. Je pense qu’il n’y avait pas une urgence de faire ça là. Je ne vois pas en quoi c’est un élément structurant. Beaucoup de retombées demeurent incertaines et c’est un pari qu’on prend», a expliqué M. Ferron.

Il a aussi relevé une inquiétude sur le plan de l’endettement que ce projet occasionnera pour la Ville.

«Je pense également qu’il aurait été important d’amorcer les discussions avec les citoyens d’entrée de jeu et faire plus de consultations. Il y a beaucoup de questions en suspens. Entre autres: que fait-on avec nos autres arénas? Je respecte tout de même la décision de mes collègues et je vais vous épauler et poser d’autres questions», a-t-il ajouté.

Pour sa part, le maire Yves Lévesque a rappelé que ce projet «n’est pas sorti du chapeau dernièrement» et que les 27 résolutions présentées devant le conseil municipal depuis 2011 ont été adoptées unanimement.

«En 2002, on avait l’obligation de reprendre notre place comme grande ville. Ça prend plusieurs années. On a décidé d’investir dans l’économie, mais aussi dans la qualité de vie des contribuables. Les plus jeunes générations recherchent une bonne qualité de vie. Ça passe par des équipements sportifs et des activités culturelles», a-t-il poursuivi.

Rappelons que trois soumissions avaient été déposées à la Ville au terme de la période d’appels d’offres, mais que seulement deux ont été retenues au final, une soumission étant significativement plus élevée que les deux autres.

***

Un site web pour informer la population

La description du projet du colisée, les informations relatives, ainsi que les avantages et inconvénients des différents scénarios (rénovation, construction d’un nouveau colisée, etc.) est maintenant disponible ici: Projet nouveau colisée

Les citoyens qui ont des questions peuvent les adresser à l’administration municipale à partir de cette page web. Une foire aux questions sera également ajoutée prochainement.

Bref historique du projet en résolutions

  • 4 juillet 2011: Subvention de 175 000$ à V3R au Complexe multidisciplinaire Les Estacades pour l’aider à assumer les coûts reliés à l’avant-projet de construction d’un colisée contigu au CSAD
  • 16 septembre 2013: Convention à intervenir avec la Commission scolaire du Chemin-du-Roy pour consolider et formaliser la participation financière de chaque partir dans le CSAD et dans un projet de colisée de 5125 sièges, 1 glace, dojo, loges, salles d’entraînement et bureau.
  • 7 décembre 2015: Demande au ministère des Affaires municipales de confirmer sa contribution en assumant 50% des coûts jusqu’à 26,8M$ maximum | Autoriser la confection de plans et devis relatifs à la construction d’un nouveau colisée et la surveillance des travaux
  • 2 mai 2016: Promesse d’achat avec Complexe 3R pour permettre à la Ville d’acquérir un terrain pour y construire un nouveau colisée (District 55) d’environ 5000 sièges
  • 27 mai 2016: Adjudication d’un contrat d’un maximum de 79 165$ pour les services professionnels relatifs à la réalisation d’une étude géotechnique en vue de la construction du nouveau colisée.
  • 3 avril 2017: Règlement autorisant la construction d’un nouveau colisée et décrétant un emprunt de 53 100 000$
  • 5 juin 2017: Système de pondération et d’évaluation d’offres – érection du Colisée District 55

Poster un Commentaire

avatar