Cinq Trifluviens à la Guerre des clans

Par Kariane Bourassa

Cinq Trifluviens, cinq amis, une expérience de télévision. Parmi eux le couple Francoeur-Bolduc.

Le couple formé par Pascal Francoeur et Caroline Bolduc s’est bien amusé à l’émission la Guerre des clans, présentée sur les ondes de V. Une expérience unique qu’ils aimeraient revivre dès l’an prochain.

Le but du jeu est simple. Deux familles s’affrontent et doivent trouver les réponses les plus populaires aux questions qui ont été sondées auprès de 100 Québécois et Québécoises. Une récolte de 300 points est nécessaire pour accéder au jeu du gros lot.

C’est Karine Duhaime qui a eu l’idée de s’inscrire au populaire jeu-questionnaire télévisé. Elle a inscrit son copain Mathieu Francoeur et ses deux frères, Simon Francoeur et Pascal Francoeur.

Caroline Bolduc, la copine de Pascal, complétait le groupe. Le choix du nom de l’équipe était donc évident : Les Francoeur.

Trois émissions

Les Francoeur n’y allaient pas en simples touristes. Ils ont remporté leurs deux premiers duels, incluant une partie par blanchissage.

Ils n’ont pu mettre la main sur le gros lot, se partageant la somme de 200 $ acquise lors de leurs victoires.

« Nous n’avions pas de projets particuliers de prévus avec les gains amassés. Cependant, il faut dire que nous participions à l’émission dans le but de vivre ce défi ensemble par simple « challenge » et par pur plaisir. Nous étions heureux et excités de pouvoir passer à la télévision. »

Le capitaine

Le capitaine de l’équipe, donc celui qui doit prendre les grosses décisions, était un choix d’équipe : « Au départ, c’est Karine qui a eu l’idée de nous inscrire à l’émission alors elle a soumis le nom de Mathieu, son copain, en tant que capitaine. Lorsqu’est venu le temps des auditions, nous étions tous d’accord avec ce choix puisque Mathieu possède un excellent leadership. C’est un rassembleur qui sait prendre de bonnes décisions. De plus, il représentait parfaitement l’ensemble de la famille Francoeur, en utilisant d’ailleurs très fréquemment la phrase clé – Je vais y aller avec la famille! – Il a vraiment très bien joué son rôle, et ce, tout au long des émissions », nous racontait Caroline.

Belle expérience

Bien qu’ils se soient perdus en chemin et qu’il a eu beaucoup de plaisir à s’obstiner avec ses deux frères pendant le trajet, Pascal était très heureux se son expérience.

« C’est vraiment unique! C’est une expérience que tout le monde devrait vivre une fois dans sa vie. Évidemment, nous étions très nerveux et nous avons beaucoup voyagé, mais l’expérience en vaut vraiment la peine. Nous avons évidemment dit quelques réponses farfelues sous l’effet de la nervosité, qui nous hantent d’ailleurs encore aujourd’hui puisque nos proches s’amusent à nous taquiner sur le sujet. »

Ils ont d’ailleurs tenu à remercier leurs proches : « Nous avons eu la chance d’avoir beaucoup de support de ceux qui sont venus jusqu’à Montréal pour nous voir jouer : amis, parents, etc. Ces personnes nous ont donné de l’énergie jusqu’à la fin et nous sentions vraiment leur encouragement tout au long des émissions. Nous les remercions. Maintenant, nous voulons revivre l’expérience et c’est pourquoi nous nous sommes même réinscrits en 2011! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires