Accident aux abords du boul. des Chenaux: un homme lutte pour sa vie

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Accident aux abords du boul. des Chenaux: un homme lutte pour sa vie
(Photo : (Photo Denis Germain))

Le conducteur d’un camion-benne a été transféré d’urgence à l’hôpital ce matin après que la cabine de son véhicule ait pris feu. On craint toujours pour sa vie.

L’accident est survenu aux abords du boul. des Chenaux, près de l’Institut secondaire Keranna, tout juste à côté de la voie ferrée.

«Le véhicule transportait un chargement de cailloux. Il a levé la benne pour décharger le tout près de la voie ferrée, mais il a accroché les fils électriques. La cabine du véhicule a pris feu et le conducteur a subi des blessures sérieuses», explique Carole Arbelot, agente aux relations publiques de la police de Trois-Rivières.

Deux enquêteurs de la police de Trois-Rivières sont sur les lieux, ainsi  que des inspecteurs de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), puisqu’il s’agit d’un accident de travail. Un reconstitutionniste de la Sûreté du Québec devrait également arriver bientôt pour évaluer la scène de l’accident.

«On cherche à savoir si c’est lié à une erreur humaine ou à une défectuosité du camion», précise Mme Arbelot.

La circulation a repris sur le boul. des Chenaux en après-midi. L’enquête sur les circonstances de l’accident est toujours en cours. La victime était toujours dans un état critique en fin d’après-midi.

Mercredi matin, le Groupe Neault, l’entreprise pour laquelle la victime travaille, a exprimé, dans un communiqué de presse envoyé aux médias, être «de tout cœur avec son employé ainsi que sa famille».

«Toute notre équipe est sous le choc. Nous laisserons la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ainsi que la Direction de la police de Trois-Rivières (DPTR) faire l’éclairage sur ce qui s’est passé», mentionne Luc Gendron, directeur des opérations pour le Groupe Neault.

Considérant qu’une enquête de la CNESST et de la DPTR est en cours, le Groupe Neault ne fera pas d’autres commentaires, mais assure son entière collaboration à l’enquête.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de