À la croisée de la sculpture et de la science

À la croisée de la sculpture et de la science

ÉVÉNEMENT. La Biennale nationale de sculpture contemporaine (BNSC) soulignera ses 35 ans du 22 juin au 7 septembre. Pour l’occasion, l’événement se transporte à la croisée de l’art et de la science avec sa thématique Trajectoire des sens – Art et science.

Seize artistes du Canada et des États-Unis exposeront leurs œuvres dans neuf lieux d’exposition répartis à Trois-Rivières, Victoriaville, Montréal et Lévis.

À Trois-Rivières, on retrouvera des œuvres à la Galerie d’art du Parc, au Centre d’exposition Raymond-Lasnier, au Musée Pierre-Boucher, à l’Atelier Silex, au Musée POP et au Centre culturel Pauline-Julien.

À cette exposition nationale se greffent une cinquantaine d’artistes professionnels et de la relève pour un événement satellite, une exposition parallèle et des activités d’expérimentation.

L’événement Phares sur Champlain accueillera les artistes Geneviève Baril, Pilar Macias, Valérie Morrissette et le collectif Bonneau-Knight les 21 et 22 juillet dans le cadre de l’événement satellite Trajectoire/Territoires.

Il s’agit d’un projet ouvert à la population dans l’optique d’un laboratoire qui met en relation la sculpture et la science pour créer un espace d’expérimentation interactif. La roulotte Vrille/mobile de Vrille art actuel qui abrite Insurrections végétales y sera présentée.

Cet événement satellite se transportera également au Centre culturel Pauline-Julien le 4 août (Isabelle Clermont, Jessica Field, LORBACH, collectif Lucas Blais Gamache, André-Anne Cartier, Luc Hébert, Olivier Ricard) et à Saint-Élie-de-Caxton le 25 août (Christine Ouellet, Louise Paillé et Collectif Bonneau-Knight).

L’exposition parallèle Meltings Islands de Patrick Vincent sera présentée au Centre de diffusion Presse Papier.

Poster un Commentaire

avatar