78 000$ manquent à la SPA Mauricie

Par Sylvie Branch
78 000$ manquent à la SPA Mauricie
Photo

En date du 31 octobre, la Société protectrice des animaux (SPA) de la Mauricie affichait un manque à gagner de 78 000$ en ce qui concerne l’enregistrement des animaux. De l’argent manquant dans les coffres de la Société.

La SPA fait appel aux services d’une agence de recouvrement depuis un an afin de remédier à la situation. Des efforts qui portent fruit, mais les citoyens ne payant pas sont nombreux.

L’enregistrement coûte 20$ pour un chat non fertile, 30$ s’il est fertile, 25$ pour un chien non fertile et 35$ s’il est fertile.

Selon le règlement municipal, tout chat et chien demeurant dans la ville de Trois-Rivières doit obligatoirement être enregistré à la SPA.

Encore du chemin à faire

La Société envoie des factures pour rappeler aux propriétaires qu’ils doivent acquitter l’enregistrement de leur animal. Par exemple, les animaux dont l’enregistrement est échu au mois de décembre sont facturés le 1er novembre. La facture est envoyée un mois à l’avance. Ceux n’ayant pas payé reçoivent un rappel six semaines après la première facture. Au début janvier, le dossier de ceux n’ayant pas payé se retrouvera à l’agence de recouvrement. Près de 20% des gens résistent à payer le médaillon de leur animal après trois mois.

«Pendant trois ans, on l’a fait dans nos locaux avec des ressources qu’on embauchait. On avait un taux de réussite qui n’était pas bon du tout. L’agence de recouvrement a un système téléphonique performant et les employés sont habitués de faire ça. On est heureux des résultats obtenus», explique Serge Marquis, directeur général.

La vente des licences pour animaux représente près de 60% du revenu de l’organisme à but non lucratif. «Les gens qui ne paient pas sont nombreux. Par exemple, des animaux facturés en septembre, il y en a 555 dont la facture n’était pas acquittée en date du 31 octobre. Ça représente près de 15 000$. C’est presque le salaire de tous les employés de la SPA pendant deux semaines», indique M. Marquis.

41 000 animaux

Une problématique à laquelle fait face la Société: ce sont seulement les animaux adoptés à la SPA qui sont enregistrés automatiquement. Tous les animaux donnés par des particuliers ou achetés à l’animalerie sont rarement rapportés à la SPA.

«On souhaiterait que les animaleries informent les citoyens qu’il faut enregistrer l’animal. Ça nous aiderait», mentionne le directeur.

À Trois-Rivières il y a environ 62 000 portes. On peut compter au moins un animal pour la moitié des domiciles. 22% des foyers ont en moyenne 1,2 chien et 27% ont en moyenne 1,6 chat, selon un sondage Léger Marketing de 2006, commandé par l’Académie des médecins vétérinaires et le Centre de distribution de matériel vétérinaire. Ce qui donne environ 15 000 chiens et 26 000 chats sur le territoire de la Ville pour un total de 41 000 animaux.

Animaux ressuscités

La base de données de la SPA Mauricie compte 24 500 animaux, répartie à part égale entre les chats et les chiens. Si on se fie aux chiffres du sondage, il manquerait 16 500 enregistrements.

«La situation problématique est avec les chats. Les gens oublient l’enregistrement, ils ne voient pas l’intérêt et il y en a qui nous disent que c’est une taxe déguisée. En fait, c’est un service collectif», souligne M. Marquis.

Il n’est pas rare que les gens paient l’enregistrement la première année, mais pas par la suite. «On a ressuscité des animaux! Beaucoup de gens nous signent des papiers comme quoi ils ont perdu leur animal. Pour une raison x, on va chez ces personnes et ils ont un animal qui correspond à la description dans le dossier», indique M. Marquis.

Au renouvellement de l’enregistrement, si un propriétaire affirme que son animal a été euthanasié, la SPA demande une preuve de la clinique vétérinaire. En cas de perte, les gens doivent signer un formulaire.

«Oui, ça arrive que les gens mentent! En recensement, quand on va chez les gens il y en a qui disent: «Non je n’ai pas d’animal». Et on voit le chat se promener derrière eux», ajoute-t-il.

À lire aussi: 6 000 animaux abandonnés par année

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de