6,75 M$ pour restaurer le patrimoine immobilier trifluvien

Par Rédaction Hebdo Journal
6,75 M$ pour restaurer le patrimoine immobilier trifluvien
Manoir Boucher de Niverville (Photo : archives)

Le gouvernement du Québec (3,75 M$) et la Ville de Trois-Rivières (3 M$) investissent respectivement 3,75 M$ et 3 M$ pour la restauration du patrimoine immobilier trifluvien.

Le programme de restauration d’immeubles patrimoniaux comprend un volet pour les propriétés privées (3,75M$) et un volet pour les bâtiments municipaux (3M$).

Parmi les bâtiments municipaux qui bénéficieront de cette enveloppe budgétaire, le manoir de Tonnancour (864, rue des Ursulines) est le premier à se refaire une beauté, alors que des travaux de restauration des murs, des portes, des fenêtres, de la toiture en bardeau de cèdre, de l’escalier intérieur et du hall d’entrée sont en cours jusqu’à la fin de l’été.

Cette enveloppe servira également à la réalisation d’un carnet de santé pour la plupart des immeubles patrimoniaux municipaux comme la Maison Hertel-De La Fresnière, le Manoir Boucher de Niverville et la porte Pacifique-Duplessis.

En subventionnant une partie de l’acquisition de connaissance et de la réalisation des travaux de restauration, le programme permettra de préserver, restaurer et mettre en valeur le patrimoine immobilier et les paysages trifluviens.

Les quelque 275 propriétaires admissibles au programme ont déjà été contactés par la Ville plus tôt ce mois-ci.

Déjà plus d’une centaine de citoyens ont déposé une demande pour les aider à conserver et mettre en valeur les caractéristiques architecturales propres à leur immeuble et à sa typologie d’appartenance.

Pour être admissibles à la subvention, les travaux doivent se baser sur une connaissance historique de la construction et de ses particularités et utiliser des techniques et des matériaux conformes à leur époque de construction.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires