51 000 $ pour la santé mentale en Mauricie/Centre-du-Québec

Par Rédaction Hebdo Journal
51 000 $ pour la santé mentale en Mauricie/Centre-du-Québec
À l'avant, Danielle Gamelin de la Fondation santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, Marie-André Rousseau d'Emphase et Annie Lamothe de Grands Frères Grandes Sœurs. (Photo : courtoisie)

Trois organismes de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont reçu un don totalisant un montant de 51 000 $ du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause. Ce montant aidera à améliorer l’accès aux soins de santé mentale.

Les organismes sont Emphase de Trois-Rivières (Entraide Mauricie-Centre-du-Québec pour hommes agressés sexuellement dans l’enfance), Fondation santé Bécancour-Nicolet-Yamaska de Nicolet et Grands Frères Grandes Sœurs de Trois-Rivières.

« Au nom des trois organismes récipiendaires, le Regroupement des organismes de base en santé mentale des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec (ROBSM) remercie Bell Cause pour la cause pour leurs généreux dons », a souligné Yves Blanchette, directeur général du ROBSM.

« Les dons remis dans le cadre du Fonds communautaire Bell Cause pour la cause ont une incidence directe sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes concernées par la maladie mentale et des membres de leur famille. Personnellement, dans le cadre de mon travail, je suis à même d’en constater ses effets bénéfiques quotidiennement », a ajouté M. Blanchette.

Chez Emphase, le don de Bell sera utilisé pour offrir des ateliers de groupe de soutien par les pairs à une cinquantaine d’hommes. Le projet offrira aux hommes un espace sûr et confidentiel où ils pourront partager leurs expériences et leurs luttes, et développer leurs habiletés d’adaptation.

Quant à la Fondation santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, elle offrira, en collaboration avec deux organismes communautaires de la région (La Chrysalide et La Traverse du sentier), des ateliers d’autogestion en santé mentale pour les personnes vivant des troubles d’anxiété et de dépression pour une période de dix semaines.

Finalement, l’organisme Grands Frères Grandes Sœurs souhaite étendre dans un plus grand nombre d’écoles primaires son programme de mentorat pour les enfants de 6 à 12 ans de famille d’accueil et monoparentales ayant un diagnostic en santé mentale ou de l’anxiété.

« Le Fonds communautaire Bell Cause pour la cause 2019 soutient plus de 44 organismes d’un bout à l’autre du Québec qui font toute la différence pour les personnes atteintes de maladie mentale ainsi que leur famille », a déclaré Mary Deacon, présidente de Bell Cause pour la cause.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de