5 signes qu’il faut changer ses fenêtres

5 signes qu’il faut changer ses fenêtres

Vous savez sûrement que les fenêtres de votre domicile ont le potentiel d’être une véritable source d’économie d’énergie. Vous savez aussi, pour avoir été obligé de poser des plastiques à l’aide d’un séchoir à cheveu au moins une fois dans votre vie, qu’elles peuvent également être une source de gaspillage. Maintenant que vous êtes un peu plus sage, il est évident que des fenêtres de qualité sont un gage de confort, de tranquillité d’esprit et d’économies.

Mais malgré tous nos efforts d’entretien, des signes incontestables qu’il est temps de changer ses fenêtressont parfois difficiles à ignorer, surtout l’hiver. En voici cinq, pour vous aider à évaluer la santé et l’empreinte écologique de votre vue sur l’extérieur.

1.   La durée de vie de mes fenêtres

Le plus évident est la durée de vie de vos fenêtres. Idéalement, il faudrait les remplacer à tous les 15 à 20 ans. Si vous ne connaissez pas la date d’installation, surveillez vos fenêtres pour des signes de détérioration.

2.   Mes fenêtres sont de plus en plus difficiles à ouvrir et à fermer

Si vos fenêtres sont difficiles à ouvrir et ne restent ouvertes qu’avec l’aide d’un objet de support, c’est un signe évident de vieillissement, surtout si leurs cadres sont en bois. Le passage du chaud au froid au fil des ans contribue au vieillissement de ce type de matériau.

3.   Ma facture d’électricité est de plus en plus élevée

Ceci peut être un signe que vos fenêtres ne sont plus assez étanches. Placez votre main sur la vitre de votre fenêtre. Si elle est très froide ou qu’elle est recouverte d’une couche de givre, c’est parce que l’air passe au travers du verre ou par les espaces autour du cadre.

4.   Il y a toujours de la buée dans mes fenêtres

Si vous avez une fenêtre thermos et qu’elle a tendance à s’embuer, c’est parce qu’une des vitres ou l’isolation est endommagée et l’humidité pénètre entre les vitres. En plus d’être esthétiquement désagréable et d’obstruer votre visibilité, votre consommation d’énergie risque d’augmenter. Cependant, la condensation qui se retrouve sur une fenêtre neuve ou récente peut être causée par le taux d’humidité à l’intérieur de votre domicile. Avant de songer à remplacer votre fenêtre, réduisez le taux d’humidité intérieur afin de bien évaluer le problème.

5.   Le cadre de ma fenêtre se détériore

Dans certains quartiers de Montréal, on retrouve des fenêtres en bois de type guillotine. Généralement, c’est la peinture qui contribue à protéger le bois, mais si elle commence à se détacher, le mal est fait : le bois a pris l’humidité et pourrit lentement. La fenêtre commencera alors à se tordre (déséquerrage) et l’air froid pénètrera dans votre demeure. Ces symptômes indiquent clairement qu’il est temps de songer à remplacer sa guillotine ou de réfléchir à un autre type de fenêtre.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de