3M$ de plus pour le pavage et autres nouvelles

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
3M$ de plus pour le pavage et autres nouvelles
(Photo : archives - www.lanouvelle.net)

La Ville de Trois-Rivières bonifie de 3 millions $ son budget relié à la réfection de pavage, de trottoirs, de bordures et de caniveaux pour l’année 2019. Cela porte le budget total alloué à ces tâches à 11 millions $.

«On s’est beaucoup fait parler des nids-de-poule et de l’état des routes par les citoyens», souligne Ginette Bellemare, mairesse suppléante.

L’augmentation du nombre de nids-de-poule ce printemps a contribué à prendre cette décision, mais la Ville disposait également de la disponibilité budgétaire pour le faire. Toutefois, en raison de l’augmentation du prix du bitume, on prévoit arriver à réparer la même distance de pavage que par les années passées.

Guerre à la violence verbale

La Ville de Trois-Rivières prévoit ajouter une infraction contre la violence verbale faite envers les employés municipaux. Le règlement existait déjà pour les policiers.

Cette mise à jour du règlement vient l’élargir à l’ensemble des  fonctionnaires municipaux qui seraient victimes de diffamation verbale ou sur les réseaux sociaux. Différentes mesures punitives pourront être considérées, telles que des mises en demeure, jusqu’à la remise d’une contravention variant entre 100$ et 1000$ selon la gravité de l’infraction.

Cette décision n’est pas basée sur des situations précises qui ont pu se produire par le passé, mais plutôt par le fait que la violence verbale peut faire partie du quotidien des employés, notamment ceux du service 311 et des inspecteurs municipaux.

Une campagne de sensibilisation suivra sous peu.

Des logements sur l’avenue des Draveurs

Trois immeubles de 32 unités de logement seront construits en bordure de l’avenue des Draveurs, près de la rue des Commissaires, par les promoteurs Trimco CMG et IP-Lebourgneuf. La Ville a procédé à la vente d’un lot au prix de 579 740$ pour permettre la réalisation de ce projet. Chaque immeuble comportera quatre étages ainsi qu’un garage souterrain. Un pavillon communautaire et une piscine creusée y seront également construits.

Stationnement gratuit pour les vétérans

Durant la séance publique du conseil municipale, un porte-parole des vétérans de la Légion Royale canadienne a pris la parole pour demander aux conseillers d’évaluer la possibilité de rendre gratuit le stationnement aux parcomètres pour les vétérans. Au total, 34 municipalités du Québec ont reçu une demande semblable. Déjà, quelques-unes ont répondu par l’affirmative, dont Victoriaville, Québec et Cowansville.

«En apparence, c’est un simple geste pour marquer la reconnaissance envers le sacrifice des anciens combattants. C’est un geste qui a peu d’incidence financière sur les revenus généraux de la Ville. Au-delà de la reconnaissance, ça se veut aussi une action d’intégration sociale des vétérans au sein des communautaires. Oui, il y a de jeunes anciens combattants, mais il y en a aussi beaucoup d’un certain âge et qui ont des problèmes de santé qui les mènent dans les CLSC, hôpitaux et dentistes du centre-ville», a plaidé Jean Filion.

La mairesse suppléante, Ginette Bellemare, a soutenu qu’elle déposera cette demande lors d’une prochaine rencontre de la Commission sur la mobilité durable et la sécurité routière.

Train grande fréquence: une page d’information à venir

L’instigateur d’une pétition de soutien au projet du train à grande fréquence, Jean-François St-Onge, a émis l’idée que la Ville crée une page d’information au sujet du projet, puisque plusieurs personnes ne sont pas au courant des détails, d’après les commentaires qu’il reçoit.

Dans quelques jours, le service des communications mettra des informations à ce sujet sur le site Internet de la Ville au www.v3r.net dans l’onglet Réseau routier et transport. Toutes les informations relatives au train à grande fréquence seront documentées à cet endroit.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de