250 000$ remis à La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR)

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
250 000$ remis à La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR)
Photo courtoisie

La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) a annoncé un don de 250 000$ par la Banque Nationale remis dans le cadre de la campagne majeure de financement «CHEZ NOUS». Ce dernier sera consacré à financer des projets de recherche menés au sein des installations du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie/Centre-du-Québec (MCQ).

Il s’agissait du premier appel à projets lancé par la Fondation RSTR, en collaboration avec le CIUSSS MCQ.

«Il est naturel pour nous d’appuyer la Fondation dans la réalisation de sa mission puisque notre raison d’être est d’avoir un impact positif dans la vie des gens et dans nos communautés. Nous sommes fiers de soutenir des projets de recherche adaptés aux réalités de la région et de contribuer à l’innovation en Mauricie», a confié Mathieu Maltais, directeur des Planificateurs Financiers à la Banque Nationale.

Rappelons qu’un fonds, spécialement dédié à la recherche et dont l’objectif est d’appuyer le Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) du CIUSSS MCQ dans sa mission universitaire, a vu le jour cette année. Le Fonds vient aussi appuyer le CHAUR comme vecteur d’activités de recherche pouvant se déployer à travers le réseau intégré de soins ambulatoires et de services de proximité de la région de Trois-Rivières.

«Ce don survient à un moment des plus opportuns pour nous et se veut un levier majeur pour nos chercheurs. Nous sommes forts de trois affiliations avec les universités de Montréal, Sherbrooke et Trois-Rivières et je souhaite qu’avec ces partenariats, notre CIUSSS soit reconnu comme leader au Québec, mais aussi en dehors du Québec», a témoigné Carol Fillion, président-directeur général au CIUSSS MCQ.

«Ça tombe à point pour notre établissement alors que se formalise une programmation de recherche transversale au CIUSSS qui est axée sur la prévention et la promotion de la santé. La nature et la visée du Fonds concourent à l’actualisation de notre vision de faire une différence, avec vous, pour votre mieux-être.»

Cette collaboration, appuyée par la Banque Nationale, permettra à de nombreux chercheurs chevronnés de mettre de l’avant leur expertise et leurs avancées afin d’innover et d’avoir une incidence positive sur la santé des gens de chez nous.

«Ce premier appel à projets dans le cadre du don majeur de la Banque Nationale est une occasion privilégiée de soutenir l’intégration de la recherche au cœur des activités de soins et de services de notre CIUSSS et d’en valoriser la mission universitaire, a lancé Renée Proulx, directrice administrative de l’enseignement universitaire, de la recherche et de l’innovation au CIUSSS MCQ.»

«Le partenariat de recherche de notre organisation avec la Fondation RSTR est une expérience riche de la conjugaison de nos expertises dans un but commun d’amélioration de la santé et du mieux-être de la population. C’est un réel plaisir d’envisager déjà un deuxième appel à projets ensemble», conclut-elle.

Projets de recherches financés

  1. Étude des indicateurs de qualité cliniques et organisationnels pour une gestion optimale de l’accident vasculaire cérébral en Mauricie et Centre-du-Québec. Sous la supervision d’Amélie Bélanger inf MSc, CIUSSS MCQ, conseillère en soins infirmiers, soins généraux, soins critiques/UQTR, étudiante Doctorat en sciences biomédicales, l’objectif est d’identifier les indicateurs de qualité cliniques et organisationnels pour une gestion optimale à travers tout le continuum de l’AVC.

 

2. Étude de faisabilité et d’acceptabilité d’un programme d’activité physique sans mise en charge chez des personnes diabétiques ayant une ulcération plantaire. Mené par Magali Brousseau-Foley, MD, MSc, PhD (c), CIUSSS MCQ, omnipraticienne au CHAUR et GMF-U/UQTR, professeure au département des sciences de l’activité physique, l’objectif est d’évaluer l’acceptabilité et la faisabilité d’un programme d’activité physique (AP) sans mise en charge spécifiquement destiné à des personnes diabétiques ayant une UPD active.

 

  1. Pour notre santé mentale et bien-être psychologique en période de pandémie: Accentuer les retombées des activités en ligne du Centre d’apprentissage Santé et Rétablissement au CIUSSS MCQé. Mené pat Catherine Briand, erg, Ph.D, UQTR, Professeure au département d’ergothérapie, chercheuse au CRIUSMM, CRIUMM, l’objectif est de soutenir l’émergence de projets de recherche novateurs et améliorer la qualité des soins et services dispensés aux usagers par le CIUSSS MCQ.

 

  1. Les soins prodigués et la qualité de vie des patients atteints d’ulcère plantaire diabétique au Centre hospitalier affilié universitaire régional de Trois-Rivières avant l’implantation d’un outil d’aide à la décision clinique interdisciplinaire pour la prise en charge de cette problématique. Sous la supervision de Virginie Blanchette, DPM, MSc, PhD, UQTR, professeure au département des sciences de l’activité physique et podiatre, l’objectif est d’évaluer des indicateurs cliniques relatifs à la santé des patients, évaluer la trajectoire de soins et déterminer la qualité de vie des patients vivant avec un UPD actif.

 

5. Impact de l’utilisation de vidéos éducatives sur l’expérience et le niveau de5compréhension des usagers recevant une intervention de chimiothérapie et/ou d’immunothérapie. Mené par Julie Laroche, chef adjointe au département de pharmacie, CIUSSS MCQ, l’objectif est d’évaluer l’impact de la mise en place de vidéos éducatives sur l’organisation du travail des pharmaciens, évaluer le niveau de compréhension des usagers en lien avec les informations transmises par les vidéos éducatives et la mise en application de ses connaissances sur la gestion des effets indésirables.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires