2,5 M$ pour trois musées de Trois-Rivières

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
2,5 M$ pour trois musées de Trois-Rivières
Valérie Therrien, directrice générale Musée POP, Yvette Isabelle, présidente Musée des Ursulines, Valérie Bourgeois, directrice du patrimoine Culture Trois-Rivières (Boréalis), et Josée Grandmont, directrice Musée des Ursulines. (Photo : Stéphanie Paradis)

Le Musée Boréalis, le Musée POP et le Musée des Ursulines recevront une aide financière de 2,5 M$ dans le cadre du programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales (PAFIM).

C’est plus précisément un montant de 2 608 953 $ qui sera remis aux trois institutions muséales agréées situées à Trois-Rivières pour la période 2019-2022. « Je vois ça comme un investissement dans la transmission des connaissances, dans la conservation et dans la mise en valeur de notre patrimoine », mentionne Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, et député de Trois-Rivières.

En s’adressant aux responsables des trois musées récipiendaires, M. Boulet ajoute: « Par vos actions, vous faites découvrir aux Trifluviens et aux Trifluviennes leur histoire qui s’inscrit dans le développement de notre collectivité. Je vous remercie de faire vivre ces musées avec autant de passion et de compétence. Vous contribuez à dynamiser l’offre touristique et l’économie de notre milieu. Vous renforcez notre fierté collective et le sentiment d’appartenance. »

Au total, 96 institutions réparties dans toutes les régions du Québec ont obtenu une aide financière, dont 16 nouvelles qui n’avaient jamais été soutenues dans le passé. Parmi ces nouvelles institutions, on compte le Musée des Ursulines.

« Ce soutien est une bouffée d’air pour nous. Mes prédécesseurs Ursulines ont toujours cru à la préservation de leur patrimoine trifluvien », partage Sœur Yvette Isabelle, présidente du Musée des Ursulines.

« Le ministère de la Culture et des Communications ont reconnu tous les efforts faits par le conseil d’administration et l’équipe du musée pour conserver, diffuser et mettre en valeur le patrimoine immobilier, mobilier, immatériel et archéologique des Ursulines de Trois-Rivières depuis l’ouverture du musée actuel il y a 37 ans », ajoute-t-elle.

Le PAFIM permet d’appuyer les organismes dans l’accomplissement de leur mission et la réalisation de leur plan d’action, notamment par la mise en valeur de leurs collections et thématiques, la diversification de leur programme d’activités éducatives et culturelles et le développement de leur offre aux visiteurs.

Les subventions octroyées pour le PAFIM s’élèvent à 61 M$. Il s’agit d’une aide financière annuelle de 20,3 M$ pour la période 2019-2022, qui comprend une bonification de 3 M$ par an prévue pour les 5 prochaines années.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de