Deux expositions ludiques pour les familles

Photo de marie-eve bourgoin-alarie
Par marie-eve bourgoin-alarie
Deux expositions ludiques pour les familles

TROIS-RIVIÈRES. Pour la période des Fêtes, le Centre d’exposition Raymond-Lasnier propose deux expositions colorées et ludiques qui raviront petits et grands.

L’artiste de Chambly Andrée-Anne Dupuis-Bourret présente La machine paysage qui se veut une véritable bouffée de fraîcheur et de printemps en plein cœur de l’hiver.

Cette installation modulaire évolutive s’inspirant des jardins hydroponiques, des fermes verticales et des jeux vidéo regroupe des assemblages de papier imprimé et sérigraphié, ainsi que des matériaux recyclés. L’artiste recrée des bosquets, des nuages, des pierres et plus encore à partir du travail du papier, qui s’agite doucement au gré de ventilateurs judicieusement disposés çà et là dans l’installation.

Les œuvres de Matthieu Gotti occupent la salle du fond. L’exposition prend la forme d’une série d’animaux sculptés dans le bois. Gotti y explore la projection d’un futur hypothétique où, après l’extinction de l’humanité, les animaux doivent avoir recours à des accessoires pour s’adapter aux perturbations irréversibles causées par l’activité humaine.

Se prémunir contre l’irrationnel

Avec une bonne dose d’humour, le spectateur est invité à se questionner sur l’impact de son mode de vie sur la nature.

L’exposition s’ouvre sur la représentation marquante d’un grand singe, un bébé dans un bras et une fusée de détresse dans l’autre main.

«L’œuvre prend encore plus de sens quand on sait Mathieu Gotti s’est battu, dans la dernière année, pour obtenir la garde de son garçon. C’est d’ailleurs expliqué dans l’audioguide, explique Geneviève Guillemette, responsable du développement en arts visuels. Ça représente autant l’attention donné au bébé singe que la détresse.»

Se prémunir contre l’irrationnel

La visite des deux expositions est assortie d’un atelier de création à l’image de chacune des installations.

La machine paysage et Se prémunir contre l’irrationnel sont présentées jusqu’au 13 janvier. Notons que le Centre d’exposition Raymond-Lasnier sera fermé les 24, 25, 26 et 31 décembre, ainsi que les 1er et 2 janvier.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de