Développement domiciliaire au Club de golf Les Vieilles Forges: des gains significatifs pour la Ville

Photo de marie-eve bourgoin-alarie
Par marie-eve bourgoin-alarie
Développement domiciliaire au Club de golf Les Vieilles Forges: des gains significatifs pour la Ville

TROIS-RIVIÈRES. Le dossier du développement immobilier au Club de golf Les Vieilles Forges a grandement fait réagir les citoyens des alentours, au cours des derniers mois. Après des négociations avec le promoteur pour apporter des changements au projet, la Ville a fait plusieurs gains significatifs.

Le projet immobilier qui devait originalement compter 500 logements au total a été réduit à 447 logements.

Le projet initial prévoyait que 7% du terrain consisterait en des espaces verts, dont un parc. Le nouveau plan proposé mardi soir passe à 15% d’espaces verts. Par ailleurs, il y aura une connectivité entre ces espaces par des sentiers piétons et cyclables. L’amorce de rue sur la rue des Sentinelles a aussi été supprimée.

Si la demande initiale d’une zone tampon de 300 pieds entre le nouveau développement et les maisons adossées au Golf n’a pu être respectée, l’administration municipale et le promoteur ont finalement convenu de la création d’une zone tampon de 50 pieds.

La zone de 300 pieds s’avérait impossible, entre autres parce que le zonage avait déjà été partiellement changé en résidentiel en 2016. Aller de l’avant avec une zone tampon de cette ampleur aurait exposé la Ville à des poursuites et ses chances de l’emporter auraient été faibles.

Mme Mercure précise également que l’information concernant la présence d’un corridor aérien dans ce secteur sera diffusée aux futurs propriétaires, notamment via le service 311.

Le chemin de camionnage destiné aux camions durant les travaux de construction a été modifié afin de contourner les lignes d’Hydro-Québec et déboucher presqu’à l’extrémité de la rue Grimard, où on retrouve un immeuble avec quelques locataires seulement.

«C’est le mieux qu’on a pu faire. Parmi les citoyens que j’ai rencontrés, personne ne m’a dit qu’il voulait bloquer le projet. Ils voulaient l’améliorer. (…) Le projet était canné. On a négocié et les promoteurs ont mis de l’eau dans leur vin», souligne Mariannick Mercure, conseillère du district des Forges.

Une soirée de consultation publique sur les modifications au zonage sera tenue, mais le tout ne pourra pas aller en approbation référendaire.

Rappelons qu’en août dernier, une pétition comprenant 250 signatures a été déposée par des citoyens inquiets de ce projet immobilier. Ces citoyens faisaient valoir des raisons environnementales, de valeur des maisons et de quiétude.

Quelques citoyens ont pris la parole, durant la séance publique, pour réitérer leur inquiétude sur quelques points, plus principalement la construction possible sous le corridor aérien.

«Heureusement, certains gains ont été acquis pour la sécurité des enfants. (…) Mais les promoteurs ont décidé de faire quelque chose qui ne répond en rien à la réalité climatique. C’est un manque flagrant de responsabilité sociale. On parle aussi de construire 35 maisons sous le corridor aérien. C’est indécent de vouloir construire des maisons sous la descente d’avion. Nous devons trouver une solution pour changer cette mauvaise décision», plaide Suzanne Charrette, une résidente du secteur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de