200 arbres de plus à Chavigny

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
200 arbres de plus à Chavigny
Photo Jonathan Cossette - Hebdo Journal

Le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), en collaboration avec Arbre-évolution, a procédé à la plantation de végétaux à l’École secondaire Chavigny dans le cadre du plan GP3Vert. Ledit plan avait comme première mission la plantation de 200 arbres.

Les arbres ont été déployés sous la forme d’une haie brise-vent visant à la protection des terrains sportifs de l’école.

«L’environnement nous tient à cœur et on est fier de venir aider en plantant des arbres. C’est important pour les générations futures d’offrir une école verte et une planète en santé», a confié Elizabeth Allard, étudiante et membre du comité environnement de l’école.

Une forêt nourricière d’une vingtaine de végétaux a également été implantée sur place. La production fruitière de cette parcelle sera la responsabilité de l’École en fleurs, soit un groupe d’étudiants de Chavigny.

«C’est un aménagement en deux phases», a d’abord expliqué Simon Côté, coordonnateur général d’arbre évolution. «Il y aura un aménagement d’arbres comestibles à côté de la serre. Il s’agira d’une forêt nourricière où l’on va planter des vivaces où une synergie viendra ensuite s’installer.»

«L’autre volet consiste à planter des arbres tout le tout du terrain pour rejoindre la forêt derrière, ce qui fera une haie brise-vent. La lignée d’arbres jouera aussi le rôle de brise-vue, car on ne verra plus les maisons derrière la piste d’athlétisme.»

Pas moins de cent élèves ont participé au projet de plantation qui incluait un atelier de formation avec le coordonnateur général d’arbre évolution.

En rappel…

Le Grand Prix de Trois-Rivières s’est allié avec la coopérative de solidarité Arbre-Évolution afin de procéder à la plantation de 200 végétaux et c’est l’École secondaire Chavigny qui a été désignée comme lieu de prédilection.

«Dans le cadre de la 50e édition, on a décidé de préparer les 50 prochaines années», avait pour sa part souligné le directeur général du GP3R, Dominic Fugère. «On a tenu compte de tous les véhicules qui ont couru ici l’an dernier et des émissions de carbone relâchées. Un savant calcul nous a donné 189 arbres, nombre que l’on a décidé d’arrondir à 200. Le projet de reboisement social se fait dans le milieu de vie alors on a choisi l’École secondaire Chavigny.»

«C’est certain que nous sommes fiers qu’Arbre-Évolution et le GP3R aient choisi nos terrains pour cette première plantation. L’ajout de la forêt nourricière à nos activités pédagogiques, ainsi que notre laboratoire culinaire, rendront le projet encore plus attrayant pour nos étudiants», avait témoigné Chantal Couturier, directrice de l’École secondaire Chavigny, lors de l’annonce officielle.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de