Sections

Chicoutimi enfile 4 buts en deuxième: 8e revers pour Shawinigan


Publié le 8 octobre 2017

LHJMQ. Les Cataractes de Shawinigan n'avaient toujours pas savouré la victoire depuis le début de la saison, tandis que les Saguenéens n'avaient qu'un seul gain au compteur. Chicoutimi a explosé avec quatre buts en deuxième période en route vers une victoire de 5 à 0.

 

Devant le filet, Lucas Fitzpatrick s'est mérité un deuxième départ en moins de 24 heures avec sa performance de samedi face au Cap-Breton. Les amateurs qui espéraient voir l'ancien Cats Zachary Bouthillier devant la cage des Sags ont été déçus car c'est Alexis Shank qui obtenait le départ.

La première période fut rapide de part et d'autre. Les locaux menaient 12 à 4 au chapitre des tirs au but. L'indiscipline aurait pu faire mal alors que les hommes de Daniel Renaud ont été punis à trois reprises. Les visiteurs ont également offert trois supériorités numériques aux Cataractes.

Deuxième période coûteuse

Le deuxième vingt a été profiteur pour les visiteurs. Vincent Tremblay-Lapalme a ouvert la marque avec seulement 16 secondes de jouées. À mi-chemin de l'engagement, Olivier Galipeau a doublé l'avance des siens. Puis moins de deux minutes plus tard, Félix-Antoine Marcotty, avec son 4e but de la saison, procurait une avance de 3 à 0 aux Saguenéens. Le premier choix des Flyers de Philadelphie (LNH), German Rubtsov, a préparé deux des trois buts.

Chicoutimi n'allait pas s'arrêter là alors qu'une 6e supériorité numérique leur a été offerte. Vincent Milot-Ouellet en a profité pour trouver la partie supérieure alors que le Frédérik Théorêt venait de quitter le cachot.

Mine de rien, Shawinigan dominait 31 à 29 au tableau de tirs après 40 minutes. Les locaux ont été incapables de revenir de ce déficit et subissent du même coup un 8e revers en autant de sorties.

«Les chances sont là! Les occasions sont là, mais le ''power play doit puncher''. On se doit de capitaliser. Maintenant, c'est notre travail de trouver les meilleurs scénarios pour qu'on produise», explique le pilote des Cataractes, Daniel Renaud.

«Il faut apprendre à trouver la solution pour s'en sortir en gang. Mentalement, le groupe est ébranlé. Mais les gars ont 16 à 20 ans alors c'est normal. On vient de faire un meeting et je n'ai pas vu un gars là-dedans abandonner. Je ne suis ni devin, ni prêtre, ni porteur de bonne parole, mais je vous le dis que l'on va s'en sortir!», ajoute-t-il.

Au total, Shank (1ère étoile) aura repoussé 40 rondelles. Pas moins de 2843 spectateurs étaient présents pour ce match. Les Cats n'ont pas inscrit de but lors 8 situations d'avantage numérique.

«Nous sommes très satisfaits ce soir et nous n'avons pas beaucoup de points négatifs. Nous avons quelques insatisfactions si on regarde le nombre de pénalités. Les joueurs se sont serrés les coudes dernièrement et nous sommes revenus avec deux jeux blancs, vendredi et dimanche», souligne Yannick Jean, entraîneur-chef des Sags.

«Nous avons confiance en notre équipe et on se concentre sur nous. Notre gardien (Shank) a été très bon et il a fait les gros arrêts aux moments opportuns, surtout en désavantage numérique.»

Prochain match

La prochaine rencontre des Cataractes aura lieu vendredi soir prochain face aux puissants Tigres de Victoriaville (19h30). Le lendemain, les Cats seront à Victoriaville pour y visiter ces mêmes Tigres (19h).

De plus…

-Les Cataractes ont de nouveau laissé 4 joueurs de côté, dont la nouvelle acquisition Leon Denny. C'était prévu que le joueur de 17 ans ne joue pas les trois matchs en trois soirs.

-Jan Drozg est toujours incommodé par une blessure et sa situation sera revue au jour au le jour.

-Le nouveau venu et vétéran défenseur de 20 ans, Charlie Roy, est utilisé à toutes les sauces et efficaces autant en avantage numérique qu'en désavantage numérique.

-Les Sags ont inséré Liam Stevens dans l'alignement et l'attaquant a eu la chance de jouer avec les frères Kevin et Kelly Klima.

-La saison des Devils de Binghamton, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), s'est amorcée samedi soir avec une victoire. Brandon Gignac n'a pas été inséré dans la formation pour l'occasion.