Pyrrhotite : une maison qui dérange

Publié le 27 août 2014
Yvon Boivin
Marc-André Pelletier

La Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite tient à réagir à l’endroit des propos de l’entrepreneur Denis Turcotte qui a fait médiatiser la démolition de sa résidence affectée par la pyrrhotite et qui aborde cette situation comme l’opportunité de réaliser un nouveau rêve : maison entièrement refaite à neuf avec nouvelle piscine et nouveau plan d’aménagement paysager !

Il y a certes quelques personnes comme M. Turcotte qui s’en tirent assez bien face à un tel désastre mais il s’agit dans les faits d’une très faible minorité de gens qui regroupent notamment des entrepreneurs pouvant bénéficier de rabais importants sur les matériaux et autre services et ayant recours avantageusement à la main-d’oeuvre de leurs propres entreprises. Voilà pourquoi, il devient facile et possible pour M. Turcotte de parler d’un nouveau rêve et d’avoir comme philosophie de ne pas se rendre inutilement malade avec cette situation.

Toutefois, la très grande majorité des autres familles victimes de ce fléau ne peuvent malheureusement profiter de tels avantages en se retrouvant généralement face à des contraintes majeures au niveau financier. Ces gens deviennent alors prisonniers de leur propre résidence, le stress intense et les préoccupations constantes s’installent naturellement auprès des familles affectées et on se retrouve alors dans plusieurs cas avec gens qui éprouvent des problèmes de santé, de l’absentéisme au travail, des couples qui se séparent, des gens qui doivent vendre leur résidence à perte et aller vivre en appartement, d’autres qui remettent les clés à la banque et même des individus qui malheureusement se suicident. On est alors très loin da la philosophie axée sur le Rêve ! Il faut plutôt parler d’un véritable cauchemar où les issus sont parfois sans solution tant que le dossier judiciaire ne sera pas définitivement réglé. C’est le supplice de la goutte pour les familles concernées.

Ce qui ajoute à l’insulte dans les propos et la démarche de M. Denis Turcotte, c’est que son entreprise DM Turcotte est un acteur clé dans la présente crise de la pyrrhotite, étant parmi celle ayant vendu le plus grand nombre de résidences aux prises avec cet agrégat indésirable. Plutôt que de banaliser de la sorte le désastre et insulter du fait même ses propres clients qui poursuivent son entreprise, M. Turcotte devrait plutôt se montrer discret, comme le font d’ailleurs tous les autres entrepreneurs poursuivis dans ce dossier, et avoir une sincère pensée et une empathie à l’endroit des familles à qui son entreprise a vendu du rêve qui s’est transformé en cauchemar. M. Turcotte devrait comprendre qu’il y a des gens seuls, des personnes âgées, des jeunes couples sans moyen financier, des personnes déjà affaiblies par la maladie ou des individus plus fragiles qui sont affectés par un tel drame et qui n’ont pas les mêmes moyens financiers pour se sortir de ce problème d’une façon aussi heureuse, joyeuse et majestueuse.

Qui plus est, les propos de M. Turcotte dans les médias ont pour effet de minimiser les drames qui se vivent sur le terrain et les besoins d’aide pour les familles affectées.

Nous pensons qu’un propriétaire d’une entreprise visée par la présente poursuite dans le dossier de la pyrrhotite devrait faire preuve de retenue et éviter de médiatiser de la sorte sa propre situation du fait qu’il se considère lui-même comme une victime en faisant miroiter qu’il y a possibilité de convertir le tout en rêve pour se faire construire une nouvelle résidence, une nouvelle piscine et un nouvel aménagement paysager. Si M. Turcotte pensait ainsi profiter de sa situation personnelle pour faire de la publicité à son entreprise, nous sommes convaincus que c’est plutôt l’effet contraire qui en résultera.

 

L'auteur, Yvon Boivin, est président et porte-parole de la Coalition d’aide aux victimes de la pyrrhotite.