Déçu de la décision sur la fluoration

Lettre ouverte de François Lamontagne à la conseillère Joan Lefebvre

Publié le 14 novembre 2014

TC Media

Bonjour Mme Lefebvre,
Je ne vous cacherai pas ma déception lors de la séance du conseil de Ville du 3 février dernier lorsque vous avez voté en faveur de la fluoration de l'eau. J'osais espérer qu'en vertu du principe de précaution, vous voteriez contre le projet d'ajouter à l'eau potable une substance dont le but visé est de traiter les gens contre la carie dentaire. En tant qu'individu à part entière, je suis la seule autorité à pouvoir décider d'être médicamenté ou non.

Une pétition circule en ce moment à Trois-Rivières et déjà plus de 5 000 citoyens l'ont signée. Les gens vous disent clairement qu'ils s'opposent à cette mesure. En tant que conseillère municipale, vous vous devez de prendre en considération ce message de la population!

Quand j'ai voté pour vous lors des dernières élections, je m'attendais à ce que vous fassiez preuve d'écoute face aux citoyens. Les élus municipaux doivent respecter la volonté de la population. C'est votre mandat.

J'aimerais également vous rappeler que la tendance mondiale est à la DÉ-fluoration. Partout dans le monde, les citoyens s'indignent face à l'ajout de ce déchet industriel toxique dans l'eau potable. Un grand nombre de scientifiques sonnent l'alarme quant aux dangers de la fluoration. En date du 9 juillet 2014, 4 650 médecins, dentistes, scientifiques et environnementalistes ont signé une déclaration afin d'arrêter la fluoration de l'eau à l'échelle mondiale.

Je vous suggère de reconsidérer votre décision du 3 février dernier en votant contre le règlement d'emprunt visant à moderniser les équipements servant à la fluoration de l'eau potable à Trois-Rivières.