Sections

Marc Perron déclaré délinquant dangereux ?


Publié le 11 septembre 2017

Le palais de justice de Trois-Rivières

©TC Media - Archives

JUSTICE. La Couronne pourra aller de l’avant avec sa requête visant à faire déclarer délinquant dangereux Marc Perron. Au retour de la cause au palais de justice de Trois-Rivières en matinée, lundi, la partie défenderesse a indiqué qu’elle ne contestera pas le rapport psychologique.

Lors d’une première lecture du rapport commandée par la procureure de la Couronne, Me Marie-Ève Paquet, certaines informations avait laissé perplexe l’avocat de la défense. En avril dernier, Me Yvan Braun avait alors réclamé la confection d’une contre-expertise psychologique.

Sauf qu’entre-temps, Marc Perron a changé d’avis. Son avocat Me Braun a donc annoncé, lundi, qu’il ne contesterait pas la demande de la Couronne qui souhaite le faire déclarer délinquant dangereux.   

On se rappellera que le quinquagénaire a plaidé coupable en septembre dernier à des accusations de voies de fait graves et de séquestration en lien avec l’agression d’un adolescent de 14 ans en octobre 2015. L’accusé lui a asséné sans raison 14 coups de masse alors qu’elle marchait sur la rue Laviolette, à Trois-Rivières.

Le dossier de Marc Perron reviendra devant le tribunal le 3 octobre. À ce moment, la Couronne à l’intention de présenter le rapport d’évaluation sur le profil de dangerosité de l’accusé. Elle en profitera également pour faire entendre à la barre des témoins, dont la victime dans ce dossier, Natasha Raymond.

S’il est déclaré délinquant dangereux, Marc Perron pourrait recevoir une peine de prison indéterminée en plus de devoir se soumettre à une évaluation aux sept ans. Dans l’éventualité où il serait plutôt déclaré délinquant à contrôler, une peine minimale de deux ans de pénitencier suivie d’une période de surveillance de dix ans pourrait être rendue.