Réorganisation des paroisses au diocèse de Trois-Rivières

Importante restructuration en cours

Myriam Lortie myriam.lortie@tc.tc
Publié le 2 janvier 2017

L'église Ste-Catherine-de-Sienne

©(Photo TC Media - Marie-Eve Veillette)

RELIGION. En novembre, le diocèse de Trois-Rivières a fait la tournée de ses différentes paroisses pour y présenter, sous forme de 18 forums, son «tournant missionnaire», fruit d'une vaste réflexion. Ainsi, dès février, une réorganisation des 62 paroisses donnera lieu à 13 «nouvelles paroisses», qui devront éventuellement se pencher sur le sort des 84 églises du diocèse.

:«Nos ressources ont beaucoup diminué, tant financières, matérielles qu'humaines. Il faut trouver de nouvelles manières de nous organiser pour répondre à notre mission, autrement», explique Lise Filteau, coordonnatrice de la pastorale et directrice de l'office diocésain pastoral au diocèse de Trois-Rivières.

Ce tournant missionnaire présenté est en fait l'aboutissement d'une réflexion enclenchée en 2014 à l'invitation du pape François. C'est que les diocèses font face à d'importants défis devant le déclin des pratiques religieuses.

Cinq rondes de consultations, rassemblant 2865 participants, ont été tenues par le diocèse de Trois-Rivières depuis 2014. Ces rencontres ont permis d'identifier cinq grands enjeux sur lesquels il compte se pencher dans son plan stratégique, soit la relève vocationnelle, la relation avec les jeunes générations, l'engendrement de nouveaux chrétiens, le sens à l'existence et la solidarité avec les plus pauvres.

À l'issue des 18 forums auprès des communautés paroissiales, qui ont pris fin le mardi 29 novembre, près de 80% des participants se sont dit satisfaits de la présentation. Le degré d'adhésion aux changements proposés serait de 75%. Mme Filteau note que les sentiments exprimés par les fidèles sont notamment l'espoir, la nécessité de changement, et, inévitablement, un peu d'inquiétude.

La prochaine assemblée diocésaine est prévue pour le 5 février 2017, où les orientations officielles seront présentées.

Pas assez de prêtres et de ressources, il faut regrouper

«Le nombre prêtres disponibles pour le service des paroisses atteint un seuil critique», a-t-on indiqué aux fidèles.

En effet, en 2015, des 71 prêtres qui appartenaient au diocèse de Trois-Rivières, seulement 26 d'entre eux étaient âgés de moins de 75 ans. On prévoit qu'en 2020, seulement 8 prêtres seront disponibles pour être responsables de paroisses.

Pour tout un ensemble de raisons, le diocèse de Trois-Rivières propose ainsi de regrouper les 62 paroisses actuelles en 13 «nouvelles paroisses».

Les «anciennes paroisses» deviendront des «communautés de proximité». Des prêtres-modérateurs accompagnés d'une équipe seront en charge de ces 13 nouvelles paroisses. Ainsi, une paroisse englobera plusieurs communautés de proximité et, par le fait même, plusieurs églises.

Et les 84 églises?

«L’initiative de vendre ou de changer la vocation du lieu de culte doit venir de la communauté de proximité, dans la mesure de ses moyens», indique le diocèse.

Le comité de gestion de chacune des communautés de proximité (anciennes paroisses) sera en charge de la gestion de l’argent recueilli localement, qui servira aux services et à l'entretien des bâtisses de son territoire. On estime que plus de la moitié des fabriques n'ont toutefois pas 10 ans de viabilité financière.

Il est encore trop tôt pour dire quelles églises fermeront leurs portes dans les prochaines années, mais les nouvelles paroisses devront se pencher sur la situation «à moyen-long terme».

«C'est certain qu'il y en aura moins, mais nous n'avons pas fait de prévisions de combien il va en rester, ni lesquelles», indique Mme Filteau.

 

Quelques chiffres

-          Taux de pratique religieuse: 2%

-          Plus de 50% des fabriques n'ont pas 10 ans de viabilité financière. L'autre 50% aurait entre 10 et 15 ans de viabilité financière.

-          Revenu des fabriques du diocèse en 2015: 9,9M$

-          35% des dépenses des fabriques vont à l'entretien des bâtisses

 

 

LA RÉORGANISATION PAR ZONE

 

Trois-Rivières:

2 paroisses, 2 fabriques, 2 équipes pastorales, 2 prêtres-modérateurs

1.       Ste-Catherine-de-Sienne, Jean XXIII, Immaculée-Conception, St-Vincent-de-Paul et Sts-Martyrs-Canadiens

2.       St-Eugène, St-Odilon, Ste-Famille, Père-Frédéric-Janssoone et Ste-Marie-Madeleine

 

Des Chenaux:

2 paroisses, 2 fabriques en unité pastorale, 1 équipe pastorale,  1 prêtre-modérateur

1.       Ste-Anne-de-la-Pérade, St-Prosper, St-Stanislas et Ste-Geneviève-de-Batiscan

2.       St-Maurice, St-Luc-de-Vincennes, St-Narcisse, Batiscan et Champlain