Sections

Complexe sportif Alphonse-Desjardins: de grosses dépenses à venir


Publié le 12 octobre 2017

CSAD

CSAD. D'importants investissements devront être effecturés à court terme au Complexe sportif Alphonse-Desjardins. La surface synthétique du terrain de soccer sera à remplacer à court terme, tout comme le système de réfrigération de la glace olympique.

«La surface synthétique intérieure arrive en fin de vie utile. Le tapis est abîmé et usé, de sorte qu'il faudra procéder à un changement de surface à court terme. Ça pourrait coûter jusqu'à 1 million $», indique David Labrecque, directeur général du CSAD.

Le système de refroidissement devra quant à lui être remplacé d'ici 2020 en vertu d'une nouvelle règlementation municipale qui exige que les systèmes de refroidissement de glace au fréon soient remplacés.

C'est sans compter quelques réparations dues à la présence de pyrrhotite. La réfection de certains planchers sera ainsi nécessaire prochainement.

«J'espère que tous les intervenants autour du projet du CSAD seront en mesure de bien s'entendre pour s'assurer de la continuité et de la viabilité du projet. Si le projet est abandonné, oui ça aura un impact sur le sport-études, mais aussi en grande partie chez les citoyens qui utilisent en grand nombre les installations et équipements du CSAD. C'est une infrastructure extraordinaire qui mérite un peu plus d'amour. N'oublions pas que ça a été un projet innovateur à l'époque. Le CSAD mérite un nouvel élan», plaide M. Labrecque.

Arrivé en poste en juin 2014 en pleine gestion de crise, David Labrecque a dû mettre en place et appliquer un plan de redressement des activités, ainsi que rebâtir la gouvernance du CSAD. Il affirme que le plan est pratiquement réalisé à 100% aujourd'hui. C'est une nouvelle entente avec les divers partenaires qui manque dans ce dossier.