Fluoration: les opposants exigent l'abolition du programme

Marie-Ève Bourgoin-Alarie marie-eve.bourgoin-alarie@tc.tc
Publié le 20 janvier 2015

FLUORATION. La Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS) persiste en 2015 et espère faire reculer le gouvernement et faire abolir le programme de fluoration de l'eau potable, entre autres à Trois-Rivières.

La Coalition prévoit plusieurs activités de mobilisation afin d'y arriver, notamment via le renforcement de la pétition déjà en cours grâce à de nouvelles sources promotionnelles telles que des dépliants, la tenue de kiosques et amener la pétition dans de nouveaux lieux.

La CTETS se fera notamment voir lors de la journée internationale de l'eau, le 22 mars, en participant à une activité de mobilisation citoyenne.

Invité à commenter, le maire Yves Lévesque dit simplement: «Nos commentaires sont faits à ce sujet. Si le gouvernement change d'idée, on se ravisera. (...) Vu qu'on a signé une entente avec le Ministère, si c'est lui qui met un terme au projet, alors la fluoration est annulée sans pénalité».

Plus de détails dans la vidéo sur le plan de match de la CTETS pour 2015.

____________

Bilan 2014

La CTETS a profité d'un court point de presse suite à la séance du conseil municipal pour faire le point sur son année 2014.

Durant la dernière année, l'organisation a lancé la Pétition citoyenne pour une eau très saine sans fluorure ajouté,  a fait du porte à porte pour informer les citoyens et a tenu un kiosque d'information et de promotion de la pétition citoyenne au centre commercial.

La CTETS a également obtenu l'appui de la Table régionale du Parti québécois - Mauricie et a rencontré les trois députés provinciaux, ainsi que la députée néodémocrate Ruth Ellen Brosseau. 

Philippe Giroul, de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine

©Photo TC Media - Marie-Eve Alarie