Péréquation : Trois-Rivières recevra 2,4 millions $

Marianne Côté marianne.cote@tc.tc
Publié le 3 janvier 2017

Hôtel de Ville de Trois-Rivières

©Photo TC Media – Éric Guertin

PÉRÉQUATION. Malgré un changement de calcul, le haut du palmarès des villes québécoises qui bénéficieront d’un montant grâce au programme de péréquation en 2017 n’a quant à lui pas beaucoup changer. Trois villes de la Mauricie se retrouvent toujours au sommet de la pyramide.

Shawinigan (2 697 743$) occupe la tête de peloton devant Trois-Rivières (2 448 503 $), pas très loin derrière, et La Tuque (1 324 883 $), en cinquième position. À eux trois, ils se partageront près de 6,5 millions de dollars du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire cette année afin de boucler leur budget.

À Shawinigan, les nombreuses fermetures d’usine dans les dernières années ont laissé la Ville aux prises avec des pertes difficiles à combler.

Du côté de Trois-Rivières, championne de la péréquation en 2014, les impacts du cancer du béton semblent encore se faire sentir sur la richesse foncière trifluvienne. De nombreuses résidences touchées par la pyrrhotite ont vu leur valeur dégringoler.  

Bien que ces impacts ont été amoindris depuis avec la nouvelle évaluation des maisons, ce fléau aura causé un manque à gagner de 1,8 M$ en 2016 dans les coffres, avait souligné le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, lors du budget annuel.

En tout, depuis le début de la crise, on parle d’un manque de 15 millions de dollars. Il faudra donc encore quelque temps aux finances trifluviennes pour s’en remettre pleinement.

Outre la valeur moyenne de l’évaluation foncière des municipalités, le nombre d’habitants est également pris en compte afin de déterminer les sommes versées. 

La péréquation vise à soutenir les municipalités les plus diminues pour qu’elles puissent offrir les services publics à la population. Au total, ce sont 423 municipalités qui se partageront une enveloppe de 60 millions de dollars en 2017.