Concours «Les créateurs de mode de demain»: un Trifluvien parmi les 25 finalistes

Marie-Ève Bourgoin-Alarie marie-eve.bourgoin-alarie@tc.tc
Publié le 14 janvier 2015
Pierre-Olivier Allard
Photo gracieuseté

MODE. Le Trifluvien d'origine Pierre-Olivier Allard figure parmi les 25 finalistes du concours «Les créateurs de mode de demain» de Télio.

«J'ai été très content de voir que j'étais sélectionné. C'est une super belle opportunité», souligne Pierre-Olivier Allard, qui étudie au baccalauréat en gestion et design de mode à l'École supérieure de mode de Montréal.

«Le thème du concours, cette année, est le luxe. Il fallait travailler la lumière et le mouvement dans les créations. Ils nous ont soumis 20 tissus différents. On pouvait choisir autant de types de tissus qu'on le désirait, mais on avait une restriction de maximum six mètres de tissu au final. Il est possible de faire quelque chose de très bien avec six mètres», précise-t-il.

Les étoffes proposées passent du bleu acier à l’ocre, du velours au satin afin de laisser libre cours à l’esprit créatif et ingénu des participants. Les créations des 25 finalistes feront l'objet d'un défilé de mode en février, à Montréal.

Pierre-Olivier s'est lancé dans la création d'une robe de soirée luxueuse. Il travaille notamment avec un tissu très transparent pourvu d'un fil métallique, ainsi qu'avec une dentelle faite de paillettes avec laquelle il recrée d'autres motifs avant de les appliquer sur la robe.

«J'aime créer une histoire avant de me lancer dans la confection d'un vêtement. Cette robe me rappelle un paysage en bordure d'un lac. L'orage approche et un éclair traverse le ciel», explique-t-il.

Le Trifluvien est actuellement en pleine conception de la robe pour le concours. La remise de la robe est prévue le 16 janvier. Jusqu'à présent, Pierre-Olivier n'a pas connu de problème majeur en cours de route.

Givenchy, Lanvin et compagnie

Du plus loin qu'il se souvienne, Pierre-Olivier a toujours été fasciné par la haute couture. Déjà tout jeune, il dessinait des croquis de robes.

«C'est un retour aux études que j'effectue en ce moment. J'ai gradué du Collège Lasalle en 2003 en design. J'aimerais pouvoir faire des stages à l'étranger. Un jour, j'espère pouvoir en faire chez Givenchy et Lanvin. C'est vraiment la passion qui m'anime», conclut-il.

Pour voir un aperçu de la robe de Pierre-Olivier Allard: http://telio.com/fashion-fabrics/fr/concours-design/finalistes-2/