Frédéric Dion repart à l’aventure

Martin
Martin Sylvestre
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Après avoir parcouru des centaines de kilomètres en faisant de la course à pied l’été dernier, l’aventurier Frédéric Dion revient à la charge cette année. Cette fois, il s’est inspiré de son aventure «Porté disparu» de 2010 pour préparer le défi de cet été.

Frédéric Dion

À compter du 6 août, Frédéric sera livré seul à lui-même au nord du 52e parallèle où il tentera de retrouver son chemin vers la civilisation par ses propres moyens.

Être largué par un hydravion, les yeux bandés, sans carte ni GPS et de plus sans nourriture, voilà donc le défi 2012.

«L’expérience de 2010 m’a laissé croire que je pourrais le faire sur un plus grand territoire. Pour l’instant, je crois que c’est l’aventure où je me donne le moins de chances de réussir avec plus ou moins 50 %. En comparaison, l’été dernier j’évaluais mes chances à plus de 80%. Quand ça sort des normes, c’est là que j’entre dans mon univers et que je tripe», avise-t-il.

Le seul moyen dont disposera Frédéric est le contenu de sa ceinture scoute. Il s’agit principalement d’un tissu imperméable qui, une fois déroulé, se transforme à la fois en tente, hamac ou kayak. Dans la ceinture, on retrouve également un couteau, un briquet, du ruban adhésif duct tape, une boussole, un hameçon et du fil à collet.

«C’est mon second prototype et il flotte. C’est déjà un bon début, car je n’ai même pas voulu essayer le premier», dit-il en parlant de son kayak en toile. «D’ici au départ, il risque d’y avoir des modifications», rajoute-t-il.

Notre aventurier espère accomplir son défi dans un délai maximum de deux semaines, et ce, à raison d’une moyenne de 15 kilomètres par jour.

«Pour moi, rejoindre la civilisation c’est un endroit où je peux manger un hamburger», divulgue-t-il en riant.

Afin d’assurer sa sécurité et pour que la population puisse suivre le déroulement de son périple jour après jour sur son site Internet, Frédéric apportera avec lui une balise de positionnement ainsi qu’un téléphone satellite. Ce dernier servira notamment à communiquer avec les médias ainsi qu’avec son équipe de communication, l’Association des Scouts du Canada, en cas de besoin.

Par ailleurs, fidèle à son habitude, Frédéric récoltera des dons au profit d’Opération Enfant Soleil. Moyennant une contribution de 100 $, seul ou en groupe, les gens pourront participer à un concours afin de choisir à quel endroit Frédéric sera déposé au retour de son périple.

À noter qu’on peut suivre toute la préparation de notre aventurier par le biais de son journal vidéo.

Organisations: Association des Scouts du Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires