Après la guerre, la paix pour Vocalys

Marie-Ève
Marie-Ève Bourgoing-Alarie
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’ensemble vocal Vocalys conclura sa saison 2010-2011 ce soir (30 avril) avec le concert «Lumière et Paix» en présence du général et sénateur Roméo Dallaire.

Photo, archives, L'HEBDO JOURNAL.

«Il faut que ça soit parfait. Le général Dallaire apporte une sorte de prestige. On ne doit pas se planter! En même temps, on a un autre petit défi de plus puisque notre concert est à la même heure que celui de l’Orphéon qui célèbre son 75e anniversaire», note Raymond Perrin, directeur musical de Vocalys.

Gebet (Schubert), Pacem, In Flanders Fields et Hear my Prayer (Mendelssohn) ouvriront le spectacle qui connaîtra son apogée avec le requiem du compositeur Howard Goodall, Eternal Light.

«Je me suis acheté le CD d’Eternal Light, que je ne connaissais pas. Je l’ai écouté à plusieurs reprises et je me suis dit qu’il fallait faire ça un jour. Je l’avais en tête depuis trois ans et l’idée est ressortie cette année dans un concours de circonstances. Ce sera notre production la plus grand public», raconte M. Perrin.

Le spectacle mettra notamment en vedette les solistes Samantha Louis-Jean, Jacques-Olivier Chartier et Olivier Laquerre en plus des 16 choristes de l'ensemble.

Le concert se déroulera à la chapelle du Séminaire St-Joseph sous le coup de 20h.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires