Le milieu communautaire ne lâche pas le morceau

Sylvie
Sylvie Branch
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Table régionale des organismes communautaires en santé et services sociaux (TROC) Centre-du-Québec/Mauricie a besoin de15 millions de dollars supplémentaires afin de répondre aux demandes de sa clientèle.

Renaud Beaudry, coordonnateur de la TROC.

«On veut rappeler à la ministre Dominique Vien l’engagement qu’elle a pris cet été. Elle a affirmé qu’elle mènerait des travaux sur les besoins financiers des organismes communautaires afin d’ajuster son budget», souligne Renaud Beaudry, coordonnateur de la TROC.

La TROC a décidé de s’unir à la Corporation de développement communautaire de Laval (CDC Laval) afin d’interpeller sur la place publique la ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien.

Le budget des groupes communautaires doit être rehaussé en moyenne de 50 % partout au Québec selon M. Beaudry.

Environ 100 000 personnes cognent au moins une fois par année aux portes d’un organisme communautaire dans la région. Un million de repas sont servis, 26 000 aînés reçoivent des services et 2 000 personnes sont hébergées annuellement pour divers problèmes en Mauricie/Centre-du-Québec.

«On est convaincu qu’un jour on va y arriver. Quelqu’un va entendre le cri du cœur qu’on lance depuis 15 ans», affirme M. Beaudry.

L’an dernier, la TROC avait installé deux affiches publicitaires en bordure d’autoroute dans le but d’interpeller la ministre Vien.

L’offensive a été répétée. Cette fois-ci, l’affiche de 10 pieds par 20 pieds est installée à l’intersection du boulevard Charest et de l’avenue St-Sacrement à Québec depuis le 26 janvier.

Des manifestations et des visites au bureau de Mme Vien sont prévues d’ici le dépôt du budget.

Organisations: Corporation, CDC Laval, Services sociaux

Lieux géographiques: Québec, Mauricie, Avenue St-Sacrement

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires