Une année faste pour le port

Marie-Ève
Marie-Ève Bourgoing-Alarie
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le port de Trois-Rivières a enregistré une hausse de 12% du trafic en 2011, s’élevant à 3,3 millions de tonnes métriques.

Gaétan Boivin, président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, Jacques Paquin, vice-président marketing et développement d’affaires, et Pierre Ducharme, président.

C’est la première fois depuis 1980 que le port atteint la barre des trois millions. La majorité des différents types de trafic (grain, vrac solide, marchandises générales) ont augmenté. Quant au nombre de navires ayant visité le port, il est passé de 216 à 242.

«Ça a été une excellente année. On avait pris le pari important de chambouler certaines façons de faire dans le cadre de notre projet Cap sur 2020. En résumé, on a confirmé les résultats que la réalisation de la phase 1 de Cap sur 2020 a permis d’obtenir. On est présentement à préparer la 2e phase du projet et on espère un financement du côté du fédéral», explique Pierre Ducharme, président du conseil d’administration du port.

Boivin optimiste

À la vue des résultats du port de Trois-Rivières en 2011, le président-directeur général de l’organisation, Gaétan Boivin, se dit optimiste de recevoir un financement du bureau de Denis Lebel, en dépit des plusieurs projets que ce dernier a refusé de financer au cours de la dernière année, en région et au Québec.

«Nos résultats en 2011 devraient faciliter l’obtention du financement qu’on attend pour la phase II de Cap sur 2020. La première phase était nécessaire et on l’a utilisée à plein potentiel. Là, la phase II est tout autant nécessaire. On manque déjà d’espace», souligne M. Boivin.

«Vu notre rendement et la qualité du projet, je suis optimiste: le port devrait être priorisé. Il faut dire que notre projet ne se classe pas dans la même catégorie que les autres qui ont été refusés en 2011. C’est un projet porteur et on a le support de toute la région, les Conférences régionales des élus et les Chambres de commerces. On va travailler pour que le gouvernement dise oui à nous accorder un financement», ajoute-t-il.

L’administration portuaire devrait rencontrer des clients en Ontario à la fin du mois de janvier. La délégation en profitera pour faire un petit arrêt à Ottawa.

L’appui du gouvernement provincial n’est pas à négliger non plus, soutient Gaétan Boivin, qui a eu l’occasion de rencontrer le premier ministre Jean Charest et le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Sam Hamad, pour leur parler de Cap sur 2020.

Rappelons que le gouvernement provincial avait contribué financièrement à la phase 1 du projet. Si tout va comme prévu, la seconde phase pourrait être entamée dans un an. Cette phase prévoit notamment la réfection du quai 13 ainsi que la fermeture du bassin.

130 ans d’histoire

Si plusieurs défis attendent les administrateurs du port en 2012, ce sera également l’occasion de célébrer le 130e anniversaire du port.

C’est le 17 mai 1882 qu’a été sanctionnée la loi créant la Corporation des commissaires du havre de Trois-Rivières, désignée sous le nom de Commission du havre.

L’Administration portuaire de Trois-Rivières soulignera de différentes façons cet anniversaire. Entre autres, le logo portera les couleurs du 130e, et l’assemblée générale annuelle se tiendra le 17 mai, date anniversaire de la création de la Commission du havre.

Organisations: Commission du havre, Corporation des commissaires

Lieux géographiques: Havre de Trois-Rivières, Québec, Les Chambres Ontario Ottawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires